20 mai 2012

De rouille et d’os – salle comble, silence parfait, émotion intense.

De rouille et d'os

J’avais aimé « Sur mes lèvres », j’avais aimé « Un Prophète », j’avais aimé « De battre mon cœur s’est arrêté », je pensais aimer « De rouille et d’os », mais sans doute pas autant…
C’est l’histoire d’Ali, comme le célèbre boxer, qui se retrouve avec son fils sur les bras, sans argent, sans métier, mais avec de la force. De la force dans le corps et de la force dans le cœur. La première force est plus que visible. Les muscles ont façonné un corps imposant à Ali. La deuxième force, plus discrète, se révélera tout au long du film.
Notre homme, donc, n’a d’autre choix que d’aller chez sa sœur, Anna, qu’il n’a pas vue depuis 5 ans. Les retrouvailles sont froides, presque comme deux étrangers contraints de cohabiter pendant un certain temps. Le milieu est modeste, le dialogue est dur, l’amour est étouffé par les difficultés quotidiennes, mais il est là, bien là.
Chacun mène sa petite vie indépendamment des autres pour essayer de s’en sortir. Anna est caissière. Du supermarché où elle travaille, elle ramène des yaourts périmés qu’elle entasse dans un trop petit frigo. Son compagnon conduit un camion qui lui appartient et qui lui sert à acheminer du poisson surgelés on ne sait trop où… Ali, lui, commence par être videur, un job qui sied à sa carrure. C’est à L’Annexe, une boîte de nuit dans les environs de Nice, qu’il rencontre Stéphanie. Cette bombe sexuelle habillée « comme une pute » selon Ali se fait emmerder par des mecs qui ont sans doute pas mal d’alcool dans le sang et la bite en feu. Elle a du sang plein la figure, il la ramène chez elle. Puis rien. Plus rien. Ali continue sa vie. Stéphanie aussi.
Elle s’occupe des orques au Marineland. Elle les nourrit, danse avec, tape dans ses mains pour les féliciter… elle les aime, ses orques. Et puis un jour, en plein spectacle, c’est le drame. Une orque la fauche, elle tombe dans le bassin, le sang se répand, elle sera à tout jamais différente. Stéphanie se réveille sans jambe. D’abord anéantie, elle va de nouveau prendre goût à la vie grâce à Ali, le seul homme qui la traite comme une personne avec des jambes. Le seul homme qui lui parle comme si rien ne s’était passé. Le seul homme qui lui fait du mal tant il est lui-même, brutal et attentionné à la fois…
Emouvant, c’est le mot qui résume ce très beau film magnifiquement interprété. Marion Cotillard est troublante de vérité. Matthias Schoenaerts est impeccable de naturel. C’est lui la grande révélation du film. C’est lui qui m’a fait rire, rarement mais réellement. C’est lui qui m’a fait détourner le regard. C’est lui qui m’a fait pleurer, rarement mais réellement. Il est parfait Matthias. Parfait.
Deux grands acteurs ne seraient cependant pas grand-chose sans un scénario bien mené. Là, il faut dire que le livre éponyme a aidé Audiard, l’a empêché de se disperser, l’a porté à mettre en œuvre, une fois de plus, son art qui confine à la perfection. Aucune scène n’est inutile. Aucun mot n’est de trop. Aucune lumière n’est pas pensée, choisie et exploitée. Tout est là, filmé pour une raison : l’émotion. C’est un film fort, très fort, qui m’a fait vibrer, craindre, sourire et pleurer. C’est de l’art, du grand, va le voir.

8 commentaires:

  1. il paraît qu'il est génial je crois que j'irais le voir tiens le we prochain :)

    RépondreSupprimer
  2. Hou la la, trop envie de le voir là !
    Je ne savais pas que l'histoire était tirée d'un livre.
    A lire peut-être aussi ?

    RépondreSupprimer
  3. j'en avais pas entendu parler ! ca me dit bien, aussi parce qu'il y a Marion cotillard dedans!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce beau résumé il faut à tout prix que je trouve le temps d'aller le voir. Ce soir passe le Prophète je vais l'enregistrer pour le visionner car je ne sais pas pourquoi il y a des films comme cela tu n'as pas envie de les voir mais sans raison. Bises miss

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette excellente critique qui confirme celles que j'ai lu dans la presse. J'irai voir ce film très prochainement

    RépondreSupprimer
  6. J'irais bien le voir mais j'ai peur de la dureté des images...

    RépondreSupprimer
  7. Film comme on peut rarement en voir il est tout juste génial !!!!

    RépondreSupprimer
  8. Bon et bien voilà, soirée toute seule et donc après un passage shopping directement le ciné!!!! Très jolie plume...brute..mais sans fioritures! J'aime...

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)